la pub ci dessus est incrustée dans les murs

donc faut l'admettre

Chaque année, le dimanche le plus proche du 22 octobre, dans la carrière où les 27 otages ont été fusillés se déroule une cérémonie à leur mémoire.

Chaque année, les Honneurs militaires et les prises de parole sont suivis d'une évocation qui cette année rendait hommage à la population de Châteaubriant, à la résistance castelbriantaise et à l'histoire du camp. Evocation appuyée par une exposition sur ce thème dans le musée de la ferme sur le site, conjointement à une exposition temporaire sur le thème retenu par le Concours National de Résistance et de la Déportation. Pour 2010 : l'appel du 18 juin.

Depuis l'origine de cette partie de la commémoration, ses acteurs se recrutent principalement parmi les élèves des établissements scolaires de la ville. Cette année, pour les besoin du scénario (la présence de toutes les générations), certains des acteurs maintenant adultes et même grand parents avaient participé aux premières commémorations et ont repris le part au spectacle. Ce n'était pas le moins émouvant.

Pour la première fois, outre l'histoire des otages a été évoqué les conditions d'ouverture des camps administrativement dénommé camp de concentration dès 1938, en France, l'internement des républicains espagnols, celui peu connu des tziganes, les persécutions des juifs.

L'évocation a aussi montré la diversité de la Résistance en particulier dans cette partie de la Loire dite à lors inférieure et devenue atlantique.

Place aux images pour une fois très (trop?)nombreuses.